Accueil / Ravageurs / Ceroplastes rusci (Linné)

Ceroplastes rusci (Linné)

.

Ordre : Hémiptère

Famille : Coccidae

Statut réglementaire : aucun

.

 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Femelles adultes (Ph. D. Caldwell, University of Florida)

Fiche technique

Répartition géographique

Originaire du pourtour méditerranéen, cette cochenille est présente aux Acores, Canaries, Madère, Portugal, Espagne, France, Italie, Croatie, Grèce, Chypre, Malte, Pologne, Hollande, Afrique du Nord, Moyen-Orient, Afrique tropicale, Australie, Etats-Unis (Floride), ...

Plantes hôtes

L'hôte principal de cette cochenille est le figuier mais une vingtaine de végétaux peuvent être infestés comme le myrte, laurier-rose, Ficus d'ornement, Pittosporum, Myoporum, Psidium, Schinus,...

Morphologie

1) les adultes

Les femelles adultes sont recouvertes de 8 plaques de cirre brun à gris-rose. Chaque plaque, portant au centre une sécrétion cireuse blanche punctiforme. La plaque dorsale et les plaques latérales sont séparées des marges rouge foncé. Les mâles sont petits, ailés et rougeâtres.

2) les larves

Les larves L1 (premier stade larvaire) sont ovales, mobiles et brun-rouge ; après quelques jours elles commencent à sécréter une couche de cirre. Au stade L2, cette couche de cirre s'épaissit. A partir de L3 elles présentent un fort dimorphisme sexuel. Les larves qui donneront des mâles sont allongées, rougeâtres avec des cônes cireux latéraux blancs.

Biologie

Les femelles pondent au début du printemps. Les jeunes larves L1 migrent sur les feuilles. Au bout d'un mois environ, elles muent et les L2 migrent sur les pétioles des feuilles ou sur les jeunes poussent en croissance. Les femelles matures apparaissent au cours de l'été et donnent une nouvelle génération. Les femelles matures apparaissent en automne. La cochenille passe l'hiver au stades L2 ou femelles matures.

Symptômes et Dégâts

Les prises alimentaires entraînent un affaiblissement des pousses et des feuilles et éventuellement leur dépérissement. Le miellat sécrété permet le développement de fumagine qui altère la photosynthèse et peut perturber la croissance de la plante.

Moyens de lutte

Pour bien réguler les populations, il est très important de bien réaliser les traitements d'hiver à base d'huiles d'hiver appliquées à haut volume. La période d'intervention se situe au moment des essaimages des larves L1 qui sont le seul stade sensible de l'insecte aux traitements car non protégés par les plaques de cirre.

Pour connaître la liste des produits autorisés sur figuier, consulter le site: http://e-phy.agriculture.gouv.fr