Accueil / Ravageurs / Cochenille du rosier

La cochenille du rosier Aulacaspis rosae

Aulacaspis rosae est une espèce subtropicale semble-t-il originaire d'Asie. On la retrouve aujourd'hui en Europe, en Asie, Afrique, en Amérique du Sud et centrale, aux Etats-Unis, Canada, Océanie.

Sur rosiers, les très fortes infestations peuvent causer la mort des sujets atteints.

Ordre : Homoptera - Famille : Diaspididae

Statut réglementaire : aucun

Fiche technique

Plantes hôtes :

Cette cochenille se retrouve sur des espèces appartenant à la famille des rosaceae notamment les ronces et rosiers.

Morphologie :

A) les adultes

Les boucliers des femelles adultes mesurent jusqu'à 2mm, sont presque plats et blancs. Les mâles adultes sont ailés.

B) les larves

Les boucliers des mâles sont plus petits que ceux des femelles. Ils sont allongés, blancs et tri-carénés.

Biologie :

Il semble que cette cochenille passe l'hiver à tous les stades en Europe. Chaque femelle pond 50 à 150 œufs au début du printemps. Il y a jusqu'à 4 générations par an selon les régions.

Symptômes et dégâts :

On la trouve sur les tiges, occasionnellement sur les feuilles. Sur rosiers, les très fortes infestations peuvent causer la mort des sujets atteints.

Moyens de lutte

Comme pour les autres cochenilles, il est très important de bien réaliser les traitements d'hiver à base d'huiles d'hiver appliquées à haut volume. Au cours de la saison, la période d'intervention se situe au moment des essaimages des larves L1 qui sont le seul stade sensible de l'insecte aux traitements car non protégé par le bouclier.

La liste des produits homologués est disponible sur le site: http://e-phy.agriculture.gouv.fr, rubrique "usages".

En rapport avec la Cochenille du rosier

Cultures associées