Accueil / Ravageurs / Tenthrèdes

Les tenthrèdes

Les tenthrèdes sont des hyménoptères comme les abeilles, guêpes, fourmis...

On appelle également ces insectes les "mouches à scie", à cause de l'organe de ponte acéré de la femelle ressemblant à une scie. L'absence de « taille de guêpe » les range dans le sous-ordre des symphytes.

Ordre: Hyménoptères

Familles pricipales: Tenthrèdinides, Diprionides, Cimbicides, Argides.

Photo: Adulte de la tenthrède des feuilles du rosier.

Source : Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles de Bretagne

ZA de Bellevue - 5, rue Antoine de St-Exupéry - 35235 Thorigné Fouillard

Tél. 02 23 21 18 18 - Fax : 02 99 27 56 89

Mail : feredec@feredec-bretagne.com - Site internet : http://www.feredec-bretagne.com

Fiche technique

Répartition géographique

Les Tenthrèdes ont une répartiton mondiale surtout dans l'Hémisphère Nord : environ 4000 espèces; quelques espèces ressemblent à des guêpes mais sans taille marquée.

Plantes hôtes

> Présents sur de nombreux arbres et arbustes, chaque espèce est cependant assez spécifique d'une essence particulière : les salicacées : tenthrède verte (Rhogogaster viridis) ; les rosiers : tenthrède du rosier (Arge rosae) ; les géraniums : tenthrède du géranium (Protemphytus carpini) ; les groseilliers : tenthrède du groseillier (Pteronidea riberii) ; les pins : lophyre du pin (Diprion pini) ; les frênes : tenthrède du frêne (Macrophya punctumalbum) ; les berberis d'ornement : tenthrède du berberis (Arge berberidis)...

Morphologie

Adulte

> De 2 mm à 10 mm de longueur.

> En général, de couleur noirâtre, ils ont l'abdomen jaune parfois orangé.

> Les pattes sont jaunâtres et les ailes gris fumées.

> Appelées communément les "mouches à scie".

  • Adulte de la tenthrède verte (Rhogogaster viridis) qui vit en colonie sur les bouleaux et les aulnes.
  • Adulte de la tenthrède de la rave.

Larve

> De 10 mm à 35 mm de longueur.

> De couleurs très variées.

> Appelées également les fausses chenilles.

> Les larves sont pourvues de fausses pattes abdominales, ce qui permet de la différencier des chenilles.

> Elles vivent souvent groupées sur les feuilles des arbres, des arbustes ou des plantes herbacées.

  • Larves sur osier
  • Larve d'une tenthrède du rosier
  • Larves sur bouleau

Biologie

> La ponte se fait soit directement sur les feuilles, soit en insérant les oeufs dans les végétaux.

> La nymphose se fait généralement dans des cocons placés dans le sol, sur les feuilles ou dans des fentes de l'écorce de la plante hôte.

Symptômes et dégâts

Observations sur feuillage de mai à octobre:

- Perforations et morsures dans le feuillage ;

- Squelettisation des pousses terminales ;

- Présence de la larve (une fausse-chenille) sur le limbe foliaire ;

- Parfois formation d'une galle autour de cette larve (chez les saules).

- Défoliation parfois très importante de l'arbre ;

- Perturbation de l'activité photosynthétique et perte de croissance ;

- Risque de dépérissement chez les jeunes plants sévèrement touchés.

Moyens de lutte

• Traitement biologique préventif, à base de Bacillus thuringiensis.

Précautions à prendre : Ne pas toucher les chenilles, ne pas manipuler les nids. Informer, surveiller particulièrement les enfants durant les périodes à risques. La lutte individuelle n'est pas souhaitable, seule la lutte collective est réellement efficace.

Pour connaître la liste des produits autorisés, consulter le site: http://e-phy.agriculture.gouv.fr

Cultures associées

Cultures associées